Mai 26
VLC Media Player est certainement le meilleur des lecteurs multimédias (audio et vidéo) libres. Issu du projet VideoLAN, initialement développé par des étudiants de l'École Centrale de Paris, le logiciel est multiplateforme et disponible pour Windows, OS X, Linux, Windows Phone, iOS et Android.

Notez que VLC est depuis un moment également disponible sous forme d'application Windows pour ordinateur et, surtout, tablette.

La fonction principale de VLC Media Player est bien évidemment de permettre la lecture de vidéos (au besoin de ses sous-titres) et de musique.

Son principal intérêt réside dans le fait qu'il est capable de lire un nombre impressionnant de formats sans nécessiter l'installation de codecs tiers. Une particularité en comparaison de logiciels tels que Media Player Classic par exemple, qui a fait de lui le logiciel populaire qu'il est aujourd'hui.
télécharger ici (pour windows)

Outre la lecture de fichiers audio ou vidéo disposés sur l'ordinateur de l'utilisateur, VLC Media Player est capable de lire les DVD, VCD, CD audio ainsi que de recevoir des flux multimédias réseaux via d'autres protocoles de diffusions tels que TCP, UDP, HTTP, FTP ou Direct Show. Résultat la lecture de vidéo ou de radios web (live ou différé) ou de flux issus de webcam par exemple.

VLC Media Player prend bien évidemment en charge la haute définition et bénéficie des nombreuses possibilités d'accélération matérielle, notamment via la carte graphique ainsi que d'une optimisation pour les systèmes multicœur (pour le décodage de codecs tels que le H.264, WebM ou le Xvid).

On notera une gestion des sous-titres indépendante de la définition du contenu vidéo affiché et, de loin, la plus efficace face à tous ses concurrents, ainsi que la gestion de filtres améliorant nettement la qualité des vidéos (suppression du bruit, des aplats, conversion de cadence de lecture, stabilisation.

VLC dispose d'une interface très minimaliste du moment qu'il s'agit de simplement lire un fichier à la volée : boutons de transport (play/pause, piste suivante ou précédente, stop), répétion, shuffle. Encore une fois c'est très certainement une des force du logiciel.
Nonobstant, celle-ci s'avère réellement configurable au besoin : liste de lecture (intégrée ou non à la fenêtre principale), contrôles avancés (enregistrement, capture, bouclage et image-par image) ou interface minimaliste (sans aucun contrôle). Les plus acharnés pourront même configurer leurs barres d'outils (mode fenêtré et plein écran) grâce à un éditeur dédié.

Notez que VLC gère en plus les skins. (un logiciel de création, VLC skin editor est d'ailleurs disponible dans cette optique).

VLC : les formats de fichiers compatibles
Audio :
VLC media player supporte, entre autre, les formats MP3, AAC (.m4a, .mp4 et .3gp) , Vorbis (.ogg), AC3, WMA, FLAC, ALAC, MPC, WavPack (.wav), Mod (.s3m, .it, .mod), APE, MIDI

Vidéo :
Comme dit plus haut, côté vidéo, le lecteur signé VideoLAN sait à peu près tout faire : MPEG 1/2, DIVX 1/2/3, MPEG-4 (ASP et AVC), DivX 4/5/6, Xvid, H.261, H.263 et H.263i, H.264, MJEPG, WMV, QuickTime, Digital Video, VP3, VP5, VP6 ou encore RealVideo.



source : clubic

Posté par Choumi

0 Rétroliens

  1. Pas de rétroliens

0 Commentaires

Afficher les commentaires en(Vue non groupée | Vue groupée)
Pas de commentaires
L'auteur n'a pas autorisé l'ajout de commentaires pour ce billet.