Mars 24
Interrogations

La technologie wifi apparait au moment où se développent les interrogations quant à l'impact des technologies de communication sans fil sur la santé de l'homme. Des débats scientifiques se sont multipliés autour du téléphone portable et commencent aujourd'hui à toucher l'ensemble de la technologie wifi.

Une telle démarche s'avère opportune dans l'hypothèse probable où cette technologie devient rapidement omniprésente dans l'environnement humain, que ce soit au travail comme au domicile.

Toutefois, il est à relever que la puissance émise par les équipements wifi (~30 mW) est trente fois moindre que celle émise par les téléphones portables (~1 W). En outre, le téléphone est généralement tenu à proximité immédiate du cerveau, ce qui n'est pas le cas des équipements wifi ; et à une dizaine de centimètres, la puissance du signal est déjà fortement atténuée (inversement proportionnelle au carré de la distance : P = 1 / D2).

Il est cependant intéressant de noter qu'en règle générale, un téléphone ne transmet un débit soutenu d'informations que pendant un appel, beaucoup moins en veille, alors qu'un point d'accès wifi ou des machines en ad hoc transmettent des trames de balise toutes les 125 ms, soit en permanence.

Il faut aussi noter que les fréquences utilisées par les équipements wifi (2,4 Ghz), tout comme les fréquences de la téléphonie mobile (grosso modo de 900 MHz à 2100 MHz), sont des fréquences qui font toutes vibrer la molécule d’eau, qui constitue l’essentiel du corps humain. Si la fréquence de 2450 MHz est utilisée dans les fours à micro-ondes domestiques, c'est pour une simple raison de normes, car il existe des fours à micro-ondes industriels fonctionnant à des fréquences de 430 MHz et de 960 MHz. Concernant les fours domestiques, la législation (norme européenne EN 60335-1) impose un seuil de sécurité pour les fuites de rayonnement hyperfréquence (les fuites ne doivent pas dépasser 5 mW à 5 cm des parois).
EXPLICATIONS

- NORME
~ Le matèriel Wi-Fi émet un champs électromagnétique.
~ En France, L'ARCEP (Autorité de Régulation des communications Electroniques et des Postes) donne une norme sur les champs électromagnétiques dégagés de 61 V/m à 12,5 cm (décret 2002-775 [1]).


- LE WI-FI
~ Le Wi-Fi émet 6V/m à 20 cm pour 100 mW.
~ A partir de 2 mètres, la contribution de l'équipement devient négligeable (0,1 V/m).


- EXEMPLES
~ un relais de télévision: 1000 Watts
~ un émetteur de radio FM: 1000 Watts
~ un satellite: 1000 Watts
~ un four à micro-ondes: 1000 Watts
~ un émetteur WiMAX : 200 à 1000 Watts
~ un relais de téléphone portable GSM: 100 Watts
~ un récepteur WiMax: 20 Watts
~ un téléphone portable GSM: 2 Watts

- TESTS EFFECTUES PAR DES ORGANISMES

~ Le Supélec avait publié en décembre 2006 une étude sur les champs électromagnétiques générés par l'équipement Wi-Fi dans la bande 2,4 GHz en indiquant que les limites sont loins d'être atteints.

~ L'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) indique que l'exposition prolongée aux ondes peu puissantes du Wi-Fi ne présente aucun risque de santé. L'OMS a publié un aide-mémoire sur les risques liés à l'exposition aux ondes générées par les stations de base et les technologies sans fil.

~ Le Journal of Health Physics a effectué 356 mesures dans plus de 55 sites à travers 4 pays (France, Etats-Unis, Allemagne, Suède). Dans tous les cas, les niveaux de signal Wi-Fi détectés sont bien en déça des valeurs limites d'exposition internationales (IEEE C95.1-2005 et ICNIRP) et bien loin des autres champs électromagnétiques présents dans le même environnement.

~ L'AFSSET (Agence française de sécurité sanitaire de l'environnement et du travail) propose une foire aux questions concernant les ondes électromagnétiques sur son site.

~ L'Union Européenne finance un programme scientifique se déroulant sur 4 ans (2004 à 2008) afin de connaître les effets de l'exposition aux ondes électromagnétiques.

~ Le programme Panorama de la BBC diffusé le 21 mai 2007 démontrait les dangers du Wi-Fi sur la santé. Le débat a fait grand bruit outre-manche où plusieurs écoles ont démonté leurs stations Wi-Fi. Les résultats biaisés et faussés présentés par le documentaire sensationnel ont été depuis dénoncés par la communauté scientifique.

~ L'Agence de protection de la santé au Royaume-Uni indique qu'une personne assise à proximité d'un hotspot Wi-Fi pendant un an reçoit la même dose d'ondes qu'une personne qui utilise son téléphone portable pendant 20 mn.

~ Comme l'explique l'OMS, "compte tenu des très faibles niveaux d'exposition et des résultats des travaux de recherche obtenus à ce jour, il n'existe aucun élément scientifique probant confirmant d'éventuels effets nocifs des stations de base et des réseaux sans fil pour la santé".


Suite

Posté par Fredo

0 Rétroliens

  1. Pas de rétroliens

0 Commentaires

Afficher les commentaires en (Vue non groupée | Vue groupée)
Pas de commentaires
L'auteur n'a pas autorisé l'ajout de commentaires pour ce billet.